Dans quelle mesure êtes-vous préoccupé par une éventuelle infection à coronavirus ou une perturbation de votre vie quotidienne ou de celle de votre famille pendant une période prolongée? Avez-vous commencé à faire le plein de fournitures et de nourriture ou allez-vous «attendre et voir»?


Réponse 1:

Ce n'est pas la peste noire. Il y aura toujours de la nourriture dans les supermarchés et les services de livraison continueront de fonctionner si vous pensez être dans un supermarché en personne est trop risqué.

Dans le pire des cas, environ un cinquième de la main-d'œuvre sera malade ou s'isolera d'elle-même. Le gouvernement enverra l'armée ou ordonnera à d'autres détaillants moins essentiels de fermer pour libérer du personnel, si les approvisionnements alimentaires des supermarchés sont vraiment affectés.

Et par expérience avec la grippe, si je l'attrape, je ne veux pas manger quoi que ce soit avant d'avoir récupéré. Même la personne la plus mince a une réserve alimentaire de deux semaines à l'intérieur.


Réponse 2:

Modérément préoccupé.

Parce que nous avons tendance à faire le plein lorsque les denrées non périssables sont en promotion, nous n'avons pas été particulièrement touchés à la maison par l'achat de panique, bien que ma femme ait insisté pour que nous sortions et achetions plus de papier hygiénique - apparemment 153 équivalents de papier toilette (TRE) ( certains sont des rouleaux de double longueur, alors comptez comme deux) n'était pas suffisant, nous avons donc maintenant 217 TRE.

J'ai fait le plein de vitamine C, d'extrait de sureau et de vitamine C.

Au travail, nous avons été très occupés, car les clients ont fait le plein. Nous avons également dû restreindre les ventes de masques faciaux afin d'en avoir assez pour nos principaux clients.


Réponse 3:

Non, je ne suis pas du tout inquiet et je n'ai pas à faire le plein de fournitures car je les ai déjà.

Mon histoire est assez simple. J'ai grandi pauvre. J'ai passé quelque temps dans l'armée, je me suis inscrite à l'université et j'ai fini par être sous-employée et je n'arrivais pas à garder un emploi stable pendant plus de 5 ans pendant très longtemps. Le premier emploi m'a été mis à pied en raison d'une restructuration, le deuxième a pris fin en raison de la vente de l'entreprise, le troisième a pris fin en raison de la réduction des effectifs et ainsi de suite.

J'ai travaillé simultanément à temps partiel pour garder un toit au-dessus de ma tête. Enfant, les coupons alimentaires, Medicaid, le logement de la section 8, etc. n'existaient pas. Si nous n'avions pas d'argent pour quelque chose, nous n'en avions tout simplement pas. Nous avons travaillé pour ce que nous avons obtenu. Donc, dans ce contexte, je n'allais pas au gouvernement avec ma main tendue pour lui demander de m'aider. Non merci! Ce n'était pas / n'est pas mon style.

Il y a des années, pour toutes les raisons mentionnées ci-dessus, j'ai appris à utiliser les coupons, les ventes en magasin et, plus important encore, à acheter 1 ou 2 articles supplémentaires chaque fois que je faisais mes courses. Si quelque chose n'était pas périssable, congelé ou avait une longue durée de conservation, j'achèterais un petit supplément à chaque fois que j'allais au magasin. En conséquence, j'ai bien fait quand les temps étaient maigres. Lorsque j'ai été licencié, je n'avais qu'à m'inquiéter du loyer, des services publics et du gaz pour me rendre au travail et pour en revenir.

Être licencié est suffisamment stressant. La recherche d'un emploi est suffisamment stressante. Mais, j'étais toujours sûr de savoir que j'avais un supplément de tout ce dont j'avais besoin. J'ai eu le détergent à lessive, les haricots secs, le riz séché, la farine, le sucre, la farine d'avoine, etc.

Un de mes emplois à temps partiel était caissier chez Walmart et j'ai été émerveillé par les conneries achetées avec des bons d'alimentation. Je n'ai pas vu de riz séché, de haricots, etc. J'ai vu beaucoup de plats cuisinés surgelés; sans parler des chips, des boissons gazeuses, etc. Et la seule raison pour laquelle je mentionne cela, c'est parce que ce sont les personnes qui ont probablement le plus besoin d'être préparées dans les situations d'urgence (les chômeurs et les sous-employés). Je voulais vraiment les éduquer sur l'obtention du plus pour leur argent ainsi qu'une meilleure nutrition! Mais ce n'était pas mon travail.

Quoi qu'il en soit, le seul magasin qui a acheté des articles que je devais acheter pendant les périodes de soudure était les fruits et légumes frais.

Ma philosophie est que tout le monde devrait toujours être approvisionné pour les urgences. L'urgence peut être une catastrophe naturelle, une maladie, une mise à pied ou oui, l'apocalypse zombie. Quoi qu'il en soit, vous pouvez vous y préparer au mieux.

Donc, la prochaine fois que vous allez au magasin, prenez un coupon ou achetez une vente et achetez 1 ou 2 articles supplémentaires que vous pouvez utiliser si vous en avez besoin. Je me souviens avoir rangé du papier toilette sous le lit où j'habitais. Ça a marché. Pensez aux bases et allez-y. Conservez-les où vous le pouvez. Vous serez heureux lorsque vous en aurez besoin et ils seront là pour vous.


Réponse 4:

Pas besoin de stocker des tas de fournitures. Je pense que vous avez entendu parler de pays comme l'Australie, les États-Unis, etc. Cela coûtera très cher les prix des produits.

Depuis que l'OMS et le centre médical gouvernemental ont conseillé à la nation de pratiquer l'auto-hygiène, portez un masque dans les endroits surpeuplés et vérifiez la température une fois que vous avez de la fièvre ou de la toux. Assurez-vous de vous laver les mains à l'eau et au savon AVANT de toucher le visage ou la tête. Je crois que si chaque être humain fait ce simple guide, nous pouvons tous empêcher la propagation et lutter contre COVID 19